Accès rapides
Accueil Mairie Sanary-sur-Mer > A la une > Actualités > Une gestion de l'eau maîtrisée

Une gestion de l'eau maîtrisée

Prolongation de l’alimentation intercommunale en eau potable jusqu’en 2020 pour les communes de Sanary et Bandol

Une gestion de l'eau maîtrisée

Pour assurer la continuité du service en eau potable des usagers de Sanary et Bandol, jusqu’à l’attribution d’une nouvelle DSP qui sera lancée par la Communauté d’agglomération Sud Sainte-Baume (CASSB) courant 2019, le Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable (SIAEP) et la Société des Eaux de Marseille (SEM) prolongent le contrat d’affermage jusqu’à fin 2019.

Le Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable (SIAEP) a confié la délégation de son service d’eau potable à la Société des Eaux de Marseille par contrat d’affermage en date du 20 juillet 2006 pour une durée de 12 ans qui se termine le 19 juillet 2018.

La Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume a anticipé, par délibération en date du 9 octobre 2017, la prise des compétences des services de l’eau et de l’assainissement au 1er janvier 2019.

En conséquence, d’un commun accord le SIAEP et la SEM ont souhaité prolonger le contrat d’affermage jusqu’au 31 décembre 2019 (soit 17 mois et 11 jours), avec accord de la préfecture en date du 27 mars 2018.

L’objectif est de prolonger la durée de la convention en vigueur jusqu’au 31 décembre 2019 pour assurer la continuité du service auprès des usagers. Cet avenant permet la fourniture d’eau potable par le SIAEP aux différentes communes dans les meilleures conditions possibles jusqu’à l’attribution de la nouvelle DSP, qui sera lancée par la CASSB courant 2019.

Le conseil syndical du SIAEP a délibéré le 12 avril 2018 pour approuver cet avenant.

La distribution en chiffres

Volume total distribué sur 12 mois sur l’ensemble des communes membres du SIAEP en 2017 :

  • 2 770 200 m3 pour un débit moyen de 87,84 litres par seconde.

Volume total d’eau distribuée en 2017 et débit moyen sur 12 mois en fonction des communes :

  • Sanary : 2 064 541 m3 à raison de 65,47 L/s
  • Six-Fours : 395 744 m3 à raison de 12,55 L/s
  • Bandol : 220 995 m3 à raison de 6,44 L/s
  • Ollioules : 88 920 m3 à raison de 2,82 L/s

- En 2016, sur 2 417 662 m3 d’eau distribués, 87,2% provenait des forages du SIAEP et 12,8% de la Société canal de Provence (SCP).

- Entre 2012 et 2017, le prix moyen du mètre cube d’eau acheté à la SCP variait entre 35 et 42 centimes d’euros. Sur la même période, le prix moyen annuel de vente aux communes du m3 d’eau par le SIAEP est stable à 10 centimes d’euros. L’eau distribuée par le SIAEP revient donc trois à quatre fois moins cher que celle du Canal de Provence.

Emmanuel Gaillard, directeur de l’agence SEM Var-Huveaune et La Ciotat :

« La consommation totale était de 2 166 893 m3 d’eau pour l’année 2017. Si le SIAEP n’existait pas, l’alimentation se ferait avec la SCP, depuis le réservoir de la Piole. Le coût approximatif de l’achat d’eau aurait été de 1 500 000 € HT. Grâce au SIAEP, l’achat d’eau pour la commune de Sanary a été le suivant : 317 285 (SCP) + 225 867 (SIAEP) = 543 152 € HT. Soit une différence d’environ 950 000 € HT pour l’année 2017 ».

Recherche permanente d’eau

Dans le cadre de ses démarches visant à diversifier et à sécuriser ses ressources en eau, le SIAEP a entrepris en 2016 et 2017 de nouvelles recherches d’eau souterraine, sur la partie nord de la commune de Sanary.

L’objectif visé est la réalisation de nouveaux points de captage, pour compléter les deux captages existants dans ce même secteur du Lançon.