Accès rapides
Accueil Mairie Sanary-sur-Mer > A la une > Actualités > Station de relevage pour une meilleure gestion des eaux usées

Station de relevage pour une meilleure gestion des eaux usées

Une visite de chantier a eu lieu, le vendredi 20 juillet, pour constater l’avancement des travaux relatifs au poste de relevage des Baux. Ce dernier ouvrage d’un projet de longue date sera mis en service avant fin 2018.

Station de relevage pour une meilleure gestion des eaux usées

Les travaux consistent en la construction, au point le plus bas, d’un poste de relevage destiné à remplacer le poste Gallieni, devenu obsolète et situé sur un point plus élevé du centre-ville. Les effluents seront ainsi envoyés directement, du poste de relevage des Baux vers la station d’épuration de La Cride.

Le but est d'améliorer la collecte et le traitement des eaux usées de la commune de Sanary Sur Mer et réduire les risques de pollution.

Depuis 2011, par tranches successives, la Commune s’est engagée dans une politique de restructuration du réseau d’assainissement depuis le quartier de Portissol, jusqu’à la dernière étape, en 2018, au niveau des quais Esménard / Wilson.

Entre 2012 et 2018, près de 12 millions d’euros ont été investis pour créer 3000 mètres de canalisation de refoulement entre le nouveau poste de relevage des Baux et la Station d’épuration de la Cride. Pour créer ou renouveler 4000 mètres de réseaux gravitaires et remettre à neuf de nombreux réseaux annexes (eau, Télécom, Enedis, fibre optique, eau brute).

PRESENTATION DES TRAVAUXLe poste de relevage est implanté derrière la digue du phare face à l’actuelle capitainerie. Il est enterré à plus de 8 mètres de profondeur. 104 pieux sécants ont donc été nécessaires pour le soutenir (réalisation fin 2017). Il dépasse du sol de 80 cm pour permettre les sorties des aérations indispensables au bon fonctionnement de l’ouvrage et cette surélévation sera exploitée comme un promontoire sur le port lors de l’aménagement de surface.Il est équipé d’un système de traitement d’air visant à éviter les odeurs incommodantes.Ces travaux touchent à leur fin avec la mise en place des équipements techniques. Suivra une phase d’essais avant une mise en service effective au mois de septembre prochain. Il sera alors en mesure de renvoyer quelques 1,1 million de litres d’effluents par heure (1100 m3/h) vers la station d’épuration de La Cride où ils seront traités.