Accès rapides
Accueil Mairie Sanary-sur-Mer > A la une > Actualités > Le Casino ouvre les jeux après 15 ans de combat

Le Casino ouvre les jeux après 15 ans de combat

Après 15 ans de combat, l’adoption en conseil municipal, des épisodes judiciaires et toujours un avis favorable de la Commission Supérieure des Jeux, le mois d’Août 2018 s’est achevé avec l’ouverture du Casino : une date historique pour les Sanaryens !

Le Casino ouvre les jeux après 15 ans de combat

Enfin ! Il fallait tenir bon pour voir naître ce grand projet mais la ténacité du Maire de Sanary, Ferdinand Bernhard, et du Directeur général du Groupe Vikings Casinos, Luc Le Borgne, a fini par être payante.

Pas question de jeter l’éponge : une fois l’autorisation conquise, le casino est sorti de terre en 7 mois ! Un exploit rarissime…

Faites vos jeux, tout va bien !

A ceux qui pensent le Casino comme une simple salle de jeux, détrompez-vous ! on y jouera, certes ! mais pas seulement. Tout y a été conçu pour se divertir dans un environnement calme à l’image du site exceptionnel du Colombet. Selon le souhait de Ferdinand Bernhard, « ce sera un bel endroit pour passer un moment agréable, voir des expositions, assister à des conférences ou des spectacles, bien manger dans un bon restaurant... ». À travers ses 3 missions - restauration, animations, jeux - le casino enrichit l’offre culturelle de la Ville, en parfaite collaboration avec les services municipaux.

EN CHIFFRES

  • 2 500 m² d’espaces de jeux et de spectacles
  • 2 900 m² de parking
  • 150 machines à sous avec plus de 500 jeux différents
  • 5 tables de jeux
  • 2 de roulette anglaise et 3 de black jack
  • 1 restaurant de 62 couverts géré par la société Gaudefroy
  • 50 salariés recrutés et formés à Sanary dont 40% sont Sanaryens !

Une réalisation à « haute valeur » architecturale et environnementale...

Le Maire de Sanary avait déjà prévenu lors du lancement du projet : la parfaite intégration dans l’environnement du site du Colombet est prioritaire ! Pas question de lésiner sur la préservation de la pinède qui abrite une forêt remarquable de pins parasols.

Au final : le bâtiment (et son parking en sous-sol) sort de terre tout en douceur… une prouesse architecturale lorsque l’on connaît les contraintes d’accueil et de sécurité auxquels obéit ce type de bâtiments. Il a fallu décaisser 7 mètres en profondeur en creusant la roche et extraire 17 000 m3 de cailloux, réutilisés en quasi totalité pour la construction, la délimitation des parcs de stationnement, l’aménagement des abords, des décors et la création de bassins de rétention.

30 Millions d’€

Et dans 20 ans, les investissements réalisés par le Groupe Vikings Casinos, soit près de 30 Millions d’€ entre le casino et le futur hôtel seront propriété des Sanaryens !

Recettes : les Sanaryens y gagnent à coup sûr !

  • 1,3 Million € de loyer capitalisé.
  • Dès le début du bail pour le terrain, Sanary encaissera un loyer de 1,3 Million € (la moitié dès l’inauguration, la seconde deux ans plus tard - redevance d’occupation pour la mise à disposition du terrain et l’attribution d’une Délégation de Service Public).

C’est donc avec un chèque de 650 000 € que la Ville a inauguré le Casino le 28 août dernier !

Le Casino versera aussi :

  • 1,2 Million € au titre de la redevance sur les jeux, - les redevances culture et tourisme, soit chacune environ 150 000 € /an,
  • plus de 200 000 € pour l’animation et co-produire ou produire 13 spectacles d’envergure nationale dont 10 avec le Théâtre Galli.

Un pourcentage sur le chiffre d’affaires des jeux qui pourra atteindre 1 200 000 €/an !

Grâce aux recettes du casino : des projets engagés, tous les Sanaryens concernés !

Aménagement du 1er étage de la Maison bleue en faveur des enfants en situation de handicap, construction d’une crèche face au collège de Sanary, un centre équestre au profit des enfants de Sanary et de la Communauté d’Agglomération et un centre aéré : « une étude sera lancée pour faciliter la vie des familles et accueillir les enfants dans les meilleures conditions ».

Les premiers crédits iront à la Maison de retraite du Rosaire, touchée par un tragique incendie : « C’est la priorité ! Aider à sa remise en état pour que nos aînés retrouvent rapidement leur sérénité ».