Sanary-Sur-Mer

Vous êtes dans : Accueil > Vivre la ville > Zoom sur ... l'Actu > Mieux vivre à Sanary > Les archives > Mieux vivre n°206 - Juin 2016

Mieux vivre n°206 - Juin 2016

Mieux vivre à Sanary N° 206 :

Les engagements non tenus sont autant de déceptions.

Les promesses respectées sont le lien nécessaire pour tisser une relation de confiance.

Depuis toujours, j’essaie de respecter mes objectifs, c’est quelquefois difficile parce que la vie publique dans ses aspects humains, techniques, juridiques et financiers est extrêmement complexe.

Au-delà de toute considération politicienne, les engagements doivent conduire à des espoirs d’amélioration de la vie des concitoyens, la réalisation des promesses permet de les voir aboutir.

Dans le domaine du stationnement, il y a deux objectifs que nous devons concrétiser :

- le premier à moyen et long terme, c’est la réalisation de plus de places pour les visiteurs mais aussi pour les habitants du centre ancien piétonnier et pour ceux qui viennent y travailler.

Mais ces projets passent en particulier par le moyen financier de les réaliser.

En lisant les pages suivantes vous verrez que les trois prochains projets devraient se concrétiser sans faire appel ni aux usagers des parcs, ni aux contribuables.

C’est ce qui fait la différence avec certains opposants qui en manque d’imagination, de travail et d’ingéniosité nous proposaient de ne pas les réaliser.

Pourtant le développement commercial de Sanary passe par une disponibilité et une accessibilité des parkings.

Pour ceux qui en douteraient, les mêmes qui ricanaient à la construction du parking de la poste, rappelons leur que c’est plus de 2 millions de voitures qui y ont trouvé une place !

- Le deuxième engagement que j’avais pris avec ma majorité, c’était de mesurer sur une année les effets de la loi Hamon qui indiquait que le stationnement payant devait se faire de façon progressive, par quart d’heure.

Après plusieurs échanges avec les services de la Préfecture, Monsieur le Préfet a finalement donné une interprétation de la loi qui nous convient.

« Le paiement progressif par quart d’heure ne commence que lorsqu’il est payant, donc vous pouvez rétablir le 1ère heure offerte. »

Alléluia, très bonne nouvelle !

Mais au-delà de cette issue trouvée a une loi, au final peu pertinente, restait la nécessité de garder l’équilibre budgétaire entre recettes et dépenses.

Une nouvelle grille de tarifs a été élaborée sur la base des fréquentations des années passées, mesurées quart d’heure par quart d’heure.

Sur ces constats, les nouveaux barèmes ont été établis.

L’usage nous permettra de voir si l’équilibre budgétaire est respecté.

Depuis des mois, j’entends certains dire qu’ils ont la solution !

Je m’étonne toujours d’entendre ce genre de propos sur un tel sujet.

En effet, comment peut-on imaginer que c’est de gaieté de coeur, ou par masochisme que nous sommes amenés à prendre des décisions peu populaires.

Il y a les démagogues, bien sûr, mais au delà de toute décision, si elle apparaît simple au final, elle est en fait le fruit d’études, de réflexions et d’analyses.

J’entends moins râler certaines personnes quand des médicaments pourtant bien utiles ne sont plus remboursés, que pour la 1ère heure offerte supprimée !

Aujourd’hui, je suis navré pour tous ceux qui pensaient que nous ne tiendrions pas nos engagements, une fois de plus, ils se sont trompés.

Désolé aussi pour ceux qui se nourrissent de mauvaises nouvelles et qui ne voient que le verre à moitié vide, Ferdinand BERNHARD et son Equipe, après la baisse des impôts, vous annoncent que la 1ère heure de stationnement est offerte à Sanary dès le 1er Juillet 2016.

Je souhaite à tous un bel été.

Docteur Ferdinand Bernhard
Maire de Sanary-sur-Mer
Président de la Communauté d’Agglomération Sud Sainte-Baume
Conseiller Départemental du Var

 

En téléchargement                            

 
 

 

Coordonnées

Sanary-Sur-Mer
Place de la république CS 70001
83112 Sanary-sur-mer - Cedex - France

Tél : (+33) 4 94 32 97 00
Fax : (+33) 4 94 88 12 04

Télécharger la carte de visite (.vcf)