Sanary-Sur-Mer

Vous êtes dans : Accueil > Vivre la ville > Zoom sur ... l'Actu > Mieux vivre à Sanary > Les archives > Mieux vivre n°203 - Mars 2016

Mieux vivre n°203 - Mars 2016

Mieux vivre à Sanary N° 203 :

 

Le commissaire enquêteur vient de remettre un avis favorable sans réserve pour le P.L.U. de Sanary. (Plan Local d’Urbanisme anciennement P.O.S. Plan d’Occupation des Sols). Il fait 21 recommandations dont 18 ont été prises en compte lors du conseil municipal qui a voté ce PLU. Ultime séance, après que chacun a pu donner son avis, ses remarques sur ce document auprès du commissaire enquêteur désigné par le Président du Tribunal Administratif, donc une désignation, qui de part la loi le rend indépendant de toute municipalité.
Le PLU est certes un document très important, il pourrait bouleverser le paysage sanaryen, mais le nôtre a pour objectif de préserver la qualité de vie de Sanary.

De nombreuses lois sont venues nous imposer des règles contraignantes :
• densifier l’urbanisation dans les zones déjà constructibles (cela veut dire que des villas peuvent disparaître au profit d’immeubles, oui c’est la loi et la volonté de ceux qui vendent leur villa et non la volonté du maire !).
• préserver donc, dans le PLU, les espaces non constructibles dans le P.O.S., c’est bien mais contradictoirement dégager des espaces pour atteindre les contraintes de la loi qui impose à Sanary de construire plus de 2000 logements sociaux !

Un haut fonctionnaire de l’État à qui je faisais le reproche de soutenir des consignes aussi contraires, m’a répondu « c’est notre métier que de gérer les contradictions ».
Nous avons voulu dans ce PLU préserver la qualité de vie, en freinant la construction.
A notre arrivée, il se construisait 6.5% de logements supplémentaires, et nous étions 14 889 habitants. Nous sommes actuellement 16 293 habitants. Or, si nous avions continué au même rythme, nous serions plus de 80 000 habitants.
Que de besoins supplémentaires il nous faudrait : écoles, stades, gymnases, crèches, que d’impôts en plus, car le besoin généré par les nouveaux résidents n’est pas compensé par les recettes fiscales de ceux-ci.
Aujourd’hui la ville de Sanary a atteint un bel équilibre, un centre ville de plus de 500 commerces, « une galerie marchande de qualité à ciel ouvert » ! Il faut le soutenir et éviter le développement d’une zone commerciale qui viendrait la concurrencer jusqu’à la détruire.
Le PLU d’aujourd’hui préserve aussi les aménagements possibles des municipalités précédentes.
Les préserver signifie ne rien faire qui puisse les anéantir si dans un futur peut-être lointain, ils étaient nécessaires.
Pour illustrer, regardez pourquoi le pont sur la Reppe n’est toujours pas fait : les raisons sont multiples mais la plupart viennent du fait qu’il y a longtemps, un maire de Six-Fours a supprimé au POS de sa ville l’emplacement réservé qui prolongeait le Boulevard de Cabry pour atteindre ce pont !
Le PLU conforte les choix de la municipalité de préserver le massif forestier du Gros Cerveau.
Nous avons acheté tous les terrains qui y étaient à la vente soit plus de 240 hectares, le PLU vient renforcer notre choix.
Aujourd’hui 62% de la surface de la Commune est classée en espace naturel ou agricole.

Je sais que de nombreux Sanaryens auraient souhaité, sur la propriété familiale, construire une maison, mais la loi est très contraignante :
• suppression de zones agricoles de plus de 1 hectare avec la possibilité de détacher 2 000m2 de terrain à construire.
• suppression de zones NB où une surface de 4 000m2 de terrain permettait la construction d’une villa.
• Nous avons opté pour la dérogation que la loi permet, c’est-à-dire la possibilité d’une extension de 20% de logements existants en zones naturelles.
• La loi supprime aussi dans les zones constructibles, les surfaces minimum de terrain.
• Il n’y aura pas, à partir de ce PLU de bouleversements, ni de bétonnage intempestif. Seulement permettre d’être en adéquation avec des projets qui restent très modestes pour deux raisons :
- la situation économique nécessite de la prudence
- quasiment tous les besoins de la ville sont couverts.

Les services, les Elus et moi-même nous remercions toutes celles et tous ceux qui ont apporté leur réflexion et leur intelligence à l’élaboration de ce document de travail qu’est le PLU.

Docteur Ferdinand Bernhard
Maire de Sanary-sur-Mer
Président de la Communauté d’Agglomération Sud Sainte-Baume
Conseiller Départemental du Var

 

En téléchargement                            

 

 

 

Coordonnées

Sanary-Sur-Mer
Place de la république CS 70001
83112 Sanary-sur-mer - Cedex - France

Tél : (+33) 4 94 32 97 00
Fax : (+33) 4 94 88 12 04

Télécharger la carte de visite (.vcf)