Sanary-Sur-Mer

Vous êtes dans : Accueil > Vivre la ville > Zoom sur ... l'Actu > Mieux vivre à Sanary > Les archives > Mieux vivre n°191 - Mars 2015

Mieux vivre n°191 - Mars 2015

Mieux vivre à Sanary N° 191 :

Sanary vient d’entrer dans une nouvelle ère de la vie administrative de notre pays. La loi l’a voulu ainsi.

Après une année 2014 passée en communauté de communes avec huit autres territoires (Bandol, Saint Cyr, La Cadière, Le Beausset, Evenos, Riboux, le Castellet et Signes), nous voilà réunis, avec les mêmes cités, en communauté d’agglomération.

Cette nouvelle structure aux compétences plus larges a le devoir de mettre en oeuvre des missions définies par la loi et d’autres choisies par elle-même.

Les élus de Sud Sainte Baume, par 36 voix sur 43, m’ont élu Président de cette nouvelle structure.

La communauté d’agglomération, comme tous les échelons administratifs de notre pays, vit de deux types de ressources : d’abord les impôts payés par les entreprises (8,7 M€) et les ménages, principalement à travers leurs taxes d’habitation (12,8 M€) et d’ordures ménagères (11,6 M€), ensuite les dotations versées par l’État, un État de plus en plus pauvre et qui donc, au fil des ans, réduit sa participation.

Nous sommes ainsi tenus, avec ces recettes, de financer des projets ou des actions autrefois assumés par les communes et d’engager de nouvelles démarches, le tout au bénéfice des habitants du territoire.

La France, comme entité administrative, étant toujours aussi complexe, ce nouvel échelon de l’action publique a toutefois l’avantage de permettre d’homogénéiser notre territoire, dont il renforce, de plus, l’identité, l’amenant à se démarquer de ses voisines, les agglomérations toulonnaise et marseillaise, afin qu’il ne devienne un quartier ni de l’une ni l’autre.

L’autre enjeu important est de conserver une fiscalité la plus faible possible, comme c’est aujourd’hui le cas.

Ce double objectif nous force donc à agir avec intelligence pour ne pas disparaître, pour garder, dans chacune de nos actions, une identité forte qui rendrait d’autant plus difficile notre absorption et pour conserver notre qualité de vie et le charme de chacun de nos villages.

Le pari n’est pas simple mais je suis convaincu que l’addition et la complémentarité des actions, intercommunalité, département et communes, devraient permettre de beaux résultats lisibles par tous et, surtout, appréciables pour le plus grand nombre.

L’intercommunalité ayant pris à sa charge les routes dites d’intérêt communautaire, je vais proposer, comme annoncé depuis longtemps, que pour la ville de Sanary ce soit l’Ancien Chemin de Toulon qui soit retenu. Cette voie serait aménagée, pour ce qui reste à faire, et entretenue par l’intercommunalité.

Un exemple concret de l’action intercommunale sur notre territoire.

Merci à toutes celles et tous ceux qui voudront bien apporter leur réflexion à l’avenir de la communauté d’agglomération.

Ferdinand Bernhard
Maire de Sanary-sur-Mer
Président de la Communauté d'Agglomération Sud Sainte Baume
Conseiller Général du Var

En téléchargement                            

 

 

 

Coordonnées

Sanary-Sur-Mer
Place de la république CS 70001
83112 Sanary-sur-mer - Cedex - France

Tél : (+33) 4 94 32 97 00
Fax : (+33) 4 94 88 12 04

Télécharger la carte de visite (.vcf)