Sanary-Sur-Mer

Vous êtes dans : Accueil > Vivre la ville > Zoom sur ... l'Actu > Mieux vivre à Sanary > Les archives > Mieux Vivre N°176 - Décembre 2013

Mieux Vivre N°176 - Décembre 2013

Mieux vivre à Sanary N° 176 :

Certes le temps était maussade ce jour-là, en était-ce la cause ? Nul ne le sait ! Peut-être tout simplement les maux de la vie de chacune.
Elles étaient un petit groupe à partager un repas sur leur lieu de travail.
La conversation s’engagea rapidement sur les futurs préparatifs de Noël ; la première d’entre elles maugréa que finalement c’était une période pénible avec son lot d’obligations, la deuxième surenchérit en regrettant le temps où ses parents étaient là, avec eux, pour partager le repas, la troisième se désola en évoquant l’absence de ses enfants qui ce jour-là seraient avec leur père et une quatrième évoqua avec émotion la maladie d’un de ses proches et le triste Noël qui s’annonçait.
La dernière rompit la litanie. Elle changea de conversation en annonçant que bon an mal an, elle ferait un repas de fête parce que Noël était sacré pour elle, c’était la Nativité pour les croyants et pour le plus grand nombre, la fête des enfants.
Elle annonça comment elle préparerait son chapon de Noël, au four et bien sûr farci !
Une de ses voisines de table dit qu’elle, elle le ferait plutôt comme sa mère le cuisinait quand elle était encore parmi eux, dans une cocotte en fonte pour qu’il garde son onctuosité, la suivante, que ses enfants aimaient bien la farce aux marrons plutôt qu’aux morilles et que, même s’ils n’étaient pas là, elle ferait un plat qui leur aurait plu.
La troisième annonça qu’elle s’appliquerait à farcir le chapon en ajoutant quelques raisins et des abricots secs, pour son père qui adorait ça, lui malade, et qui avait tant besoin qu’on lui témoigne beaucoup d’attentions.
La dernière évoqua la mémoire de ses parents et se réjouit que Noël soit un instant où l’on peut évoquer les bons moments passés avec ceux qui nous ont quittés, parfois depuis longtemps.
Ainsi allaient les mots portés par l’esprit de chacun.
Noël serait finalement un vrai moment de fraternité et de convivialité.
Elles ne voyaient pas seulement le mauvais côté du miroir de leur existence ; elles venaient de donner du sens à ce moment de leur vie, à leur vie aussi sûrement.
Chacun est maître pour partie de son propre destin, à condition de ne point renoncer, de ne point accepter que tout soit fatalité.
Mais qui mieux que les mères peuvent être porteuses d’espoir, de force et de courage, elles qui donnent à chaque naissance une espérance à l’humanité.
Noël est, depuis plus de 2000 ans, une Espérance, une bonne raison pour ne pas être triste.

Joyeux Noël à tous !

 

Ferdinand Bernhard
Maire de Sanary-sur-Mer
Conseiller Général du Var

En téléchargement :

Directement en ligne :

 



Coordonnées

Sanary-Sur-Mer
Place de la république CS 70001
83112 Sanary-sur-mer - Cedex - France

Tél : (+33) 4 94 32 97 00
Fax : (+33) 4 94 88 12 04

Télécharger la carte de visite (.vcf)