Sanary-Sur-Mer

Vous êtes dans : Accueil > Découvrir la ville > Présentation de la ville > Patrimoine Sanaryen > Patrimoine Militaire

Patrimoine Militaire

De Marseille à Antibes, le littoral est couvert de fortifications érigées depuis le règne de François 1er.

A partir du XVIIème siècle, la présence d’un port de guerre à Toulon favorise l’essor de ces fortifications, les points hauts sont progressivement couronnés de forts et batteries. Aujourd’hui bien conservés, ces nombreux ouvrages de défenses terrestres ou maritimes forment un « musée éclaté » de la fortification qui reste à mettre en forme.

Le massif du gros cerveau forme un rempart naturel long de 5000 mètres face à la plaine du Beausset et à l’ancienne route de Marseille. En 1873 il est retenu d’implanter sur le Gros Cerveau un simple poste retranché, armé de pièces d’artillerie à longue portée. Cette position est choisie car elle est invisible aux vues adverses, depuis le nord.

En 1890, deux ouvrages fortifiés sont construits : l’ouvrage de la Pointe et l’ouvrage du Gros Cerveau. Ces bâtiments présentent une organisation architecturale analogue. Ils comportent les positions d’artillerie suivantes : 4 canons de 155 mm long, 4 canons de 120 mm, 4 canons de 95 mm et 2 mortiers.
Dotés d’une enceinte légère précédée d’un fossé, les emplacements pour canons sont taillés à même le roc et reliés par des galeries souterraines. Les casernements sont construits en maçonnerie de moellons, pourvus de citerne à eau de pluie et de façon à se trouver défilés des coups pouvant venir du nord.

L’ouvrage du Gros Cerveau recevait une garnison de 250 hommes du 2ème bataillon du 115éme régiment territorial d’infanterie et 260 hommes de la 7ème batterie et de la 13ème batterie à pied d’artillerie. Les deux casernements de l’ouvrage de la Pointe étaient capables d’héberger chacun un officier et 108 hommes. La citerne creusée sous chaque bâtiment peut contenir 160 m3 d’eau de pluie.
La batterie de la Cride a été construite autour de 1695, au départ il ne s’agissait que d’un simple bastidon. A partir de 1747 un nouveau bâtiment est construit pour abriter les boulets du mortier. En 1862 cette poudrière est réorganisée avec des plates formes. Elle compte en 1869 : 4 canons de 36 rayés et un mortier de 32 de côte.

La batterie de la Cride est munie d’un réduit dit « tour modèle 1846 n°1 » construite en 1846. C’est un réduit conçu pour abriter 40 hommes et tout le matériel nécessaire au fonctionnement de la batterie. La position est protégée par un mur d’enceinte à créneaux déjà existant en 1818.

Coordonnées

Sanary-Sur-Mer
Place de la république CS 70001
83112 Sanary-sur-mer - Cedex - France

Tél : (+33) 4 94 32 97 00
Fax : (+33) 4 94 88 12 04

Télécharger la carte de visite (.vcf)